Êtes-vous sûr de vouloir arrêter le guide en ligne?
RetourFin
 

Bon pour accord

En envoyant les données de la rubrique "Mon profil", vous acceptez que celles-ci soient utilisées au sein du groupe Nationale Suisse pour la gestion de relations existantes et futures avec la clientèle ainsi qu'à des fins de marketing ou dans tout autre but ayant un rapport évident avec l'envoi de vos données.
NonOui
En envoyant les données de la rubrique "Mon profil", vous acceptez que celles-ci soient utilisées au sein du groupe Nationale Suisse pour la gestion de relations existantes et futures avec la clientèle ainsi qu'à des fins de marketing ou dans tout autre but ayant un rapport évident avec l'envoi de vos données.
Client Privés

Communiqué de presse

Nationale Suisse augmente son bénéfice et affiche une remarquable dotation en capital propre avec un volume de primes en léger recul

26.3.2014

En 2013, Nationale Suisse réalise un bénéfice en hausse et renforce encore sa base de capital propre. Au niveau du groupe, le ratio combiné reste très bon. Nationale Suisse propose donc à l'Assemblée générale un dividende sensiblement plus élevé à CHF 2,50 par action (EP: CHF 1,70). Le volume des primes diminue légèrement du fait du recul de l'assurance véhicules automobiles à l'étranger et des affaires specialty lines volatiles. Nationale Suisse est raisonnablement optimiste pour 2014 et entend utiliser la remarquable dotation en capital ainsi que la note «A-» (Excellent) décernée par A.M. Best au profit d'une croissance rentable.

Aperçu des principaux chiffres du résultat annuel 2013:

  • Hausse du bénéfice du groupe de 1,0% à CHF 104,5 millions (+8,1% hors effet des modifications de la caisse de pension de l'exercice précédent)
  • Ratio combiné toujours satisfaisant de 93,1% (EP: 91,2%)
  • Solide rendement des placements de 3,1% (EP: 3,2%) avec un rendement des produits courants de 2,6% en légère augmentation (EP: 2,5%)
  • Remarquable dotation en capital propre et nouvelle amélioration du ratio de solvabilité 1 à 275,9% (EP: 259,2%)
  • Proposition de versement d'un dividende, en nette augmentation, de CHF 2,50 par action (EP: CHF 1,70)
  • Recul des primes brutes de 1,8% en monnaie d'origine
  • Croissance réjouissante des primes vie de 3,1% grâce au repositionnement réussi des affaires vie en Suisse
  • Recul de 2,7% des primes non-vie pénalisées par la branche véhicule automobiles à l'étranger et par la volatilité des specialty lines
  • Réduction des primes specialty lines (–4,5% après correction des effets de change) due aux specialty lines cycliques Engineering et Credit Life

 
Bénéfice en hausse et base de capital propre à nouveau renforcée
En 2013, le groupe Nationale Suisse a réalisé un bénéfice de CHF 104,5 millions, en hausse de 1,0%. Sans l'effet positif des changements apportés à la caisse de pension lors de l'exercice précédent, l'augmentation aurait été de 8,1%. Compte tenu du bon niveau de rendement, le capital propre progresse à nouveau de manière substantielle pour atteindre un très solide CHF 955,7 millions (+6,9%). La qualité reste inchangée à haut niveau. Le ratio de solvabilité 1 s'améliore en conséquence de 259,2% à 275,9%. «Le ratio de solvabilité 1 atteste du caractère remarquable de la dotation en fonds propres de Nationale Suisse», relève Hans Künzle, CEO de Nationale Suisse.

Primes du groupe en recul – croissance réjouissante des affaires vie
Durant l'exercice 2013, les primes brutes de Nationale Suisse, corrigées des effets de change, ont diminué de 1,8% à CHF 1 495,0 millions. Le recul s'explique par des pertes minimes dans les deux segments non-vie. Pour le non-vie Suisse (–1,8% à CHF 850,2 millions), l'impact négatif provient surtout des affaires Engineering internationales, comptabilisées dans ce segment, qui ont été notablement pénalisées par la réduction des dépenses publiques d'infrastructure dans les marchés cibles et par le durcissement de la concurrence. Le segment non-vie à l'étranger voit son volume de primes reculer (–4,6% en monnaies d'origine à CHF 391,6 millions), en raison des assainissements de portefeuilles réalisés dans la branche véhicules automobiles et d'un contexte de marché difficile.

En revanche, les primes vie enregistrent une augmentation de 3,1% à CHF 253,2 millions. Cette progression est à mettre à l'actif des affaires vie traditionnelles en Suisse qui affichent une forte progression grâce notamment au renouvellement, maintenant achevé, de la gamme de produits. Sur les marchés belge et italien, la compagnie enregistre par contre un recul à deux chiffres dû principalement à la faiblesse des affaires Credit Life liée à la conjoncture. L'ensemble du secteur vie est désormais placé sous une responsabilité unique en matière de résultat. Dans le rapport de gestion 2013, le secteur vie est, pour la première fois, regroupé en un seul segment.

Après correction des effets de change, les primes brutes des specialty lines diminuent de 4,5% à CHF 476,3 millions. Les primes des specialty lines cycliques Engineering et Credit Life sont en recul. En revanche, Assurance directe et Art connaissent une expansion; Marine et Travel progressent également dans un contexte de marché difficile. Néanmoins, l'objectif de croissance fixé par an n'a pas pu être atteint. «L'objectif de croissance annuelle à moyen terme des specialty lines reste inchangé», déclare Hans Künzle.

Persistance d'un très bon ratio combiné, non-vie à l'étranger pénalisé par une détérioration importante du taux de sinistres
Au cours de l'exercice sous revue, le ratio combiné net au niveau du groupe a augmenté de 91,2% à 93,1%. Il se situe donc toujours à un très bon niveau. Dans le segment non-vie Suisse, le ratio combiné s'améliore de 87,6% à un remarquable 85,2% en raison surtout du l’amélioration du taux de sinistres qui passe de 57,4% à 54,2% et qui résulte de la diminution du nombre de sinistres importants ainsi que d'une gestion positive des sinistres. Nationale Suisse a obtenu un très bon résultat dans ce segment. Le bénéfice avant impôts a progressé de CHF 141,4 millions l'exercice précédent à CHF 170,8 millions en 2013.

Dans le segment non-vie à l'étranger, le ratio combiné est passé de 96,3% à un décevant 114,1%. Les principales raisons en sont une fréquence des sinistres normaux supérieure à la moyenne et une augmentation de la charge des sinistres importants. Dans ce segment, le taux de sinistres a donc augmenté de 64,0% en 2012 à 77,1% pour l'exercice sous revue. Cette détérioration du taux de sinistres a grevé le résultat du segment non-vie à l'étranger et se traduit par une perte avant impôts de CHF 28,2 millions. «Ce résultat est décevant. Il nous faut systématiquement et résolument accroître la rentabilité durable de toutes les unités concernées par un renforcement des mesures décidées dans le cadre de notre Programme 1+», souligne Hans Künzle. L'accent est mis sur la réduction du taux de sinistres, l'optimisation des frais et une croissance rentable. Le plein effet de ces mesures devrait se faire sentir dans les deux ou trois années à venir.

Effet dynamique des nouveaux produits vie
Avec la création du Centre de compétence Vie, l'activité vie en Suisse et à l'étranger a été placée sous une direction unique. Durant l'exercice sous revue, le renouvellement de la gamme de produits vie a également été achevé. Cela a permis de renouer avec la croissance dans les affaires vie en Suisse. Le résultat s'améliore de manière sensible. Le bénéfice avant impôts du segment vie a augmenté au total de CHF 14,1 millions à CHF 18,3 millions.

Solide rendement des placements de 3,1% avec un rendement des produits courants en légère augmentation
Le produit net courant des placements en capitaux affiche une croissance de 4,5%, à CHF 132,1 millions, grâce à une légère augmentation du volume de placements, une augmentation de la part des obligations de sociétés industrielles, mieux rémunérées, ainsi qu'à un portefeuille d'actions un peu plus important présentant de meilleurs rendements. De plus, les frais de gestion ont diminué. Globalement, il en résulte une légère augmentation du rendement des produits courants à 2,6% contre 2,5% l'exercice précédent. En raison de gains moins élevés sur les placements financiers, la position plus-values et moins-values sur placements de capitaux (influençant le résultat) diminue, passant de CHF 33,6 millions à CHF 27,3 millions. Il en résulte un très faible diminution du produit net des placements par rapport à l'exercice précédent de 3,2% à un solide 3,1%.

Proposition de dividende à CHF 2,50 par action et poursuite du capital-actions approuvé
Compte tenu de la solidité financière de Nationale Suisse, le Conseil d'administration a relevé la fourchette du taux de distribution du bénéfice aux actionnaires, la cible étant désormais située entre 40 et 60% (jusqu'ici entre 35 et 45%). Il peut ainsi proposer à la prochaine Assemblée générale un dividende de CHF 2,50, en nette augmentation (EP: CHF 1,70). Il demandera, en outre, la poursuite du capital-actions.

Election du Conseil d'administration et vote consultatif sur le rapport de rémunération
Le Conseil d'administration propose à l'Assemblée générale d’élire Gabriela Maria Payer, responsable de la formation, membre du Comité de direction du Swiss Finance Institute et directrice générale de la société de conseil PAYERPARTNER, pour un premier mandat. Bruno Meyenhofer n'est pas disponible pour un nouveau mandat. Le président du Conseil d’administration Andreas von Planta ainsi que tous les membres actuels du Conseil d'administration se représentent individuellement pour le mandat allant jusqu'à l'Assemblée générale ordinaire de 2015. De même, le Conseil d'administration propose de confirmer individuellement les mandats des actuels membres du Nomination & Compensation Committee (comité de rémunération) pour la même durée et de d’y inclure Gabriela Maria Payer.

Comme les années précédentes, le rapport de rémunération 2013 sera soumis à l'Assemblée générale lors d'un vote consultatif. Toutes les dispositions de la nouvelle ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse (ORAb) seront mises en pratique en temps utile et en conformité avec la loi d'ici fin 2015.

Une nette amélioration du résultat non-vie étranger s’impose en 2014
Nationale Suisse s'attend à un contexte de marché toujours difficile en 2014. Si, en Suisse, la ronde de renouvellement en début d'année a produit les effets positifs attendus, une amélioration sensible de résultat s'impose dans le segment non-vie étranger. Comme annoncé dans la présentation des résultats semestriels 2013, la compagnie a commencé à réviser les processus de transformation dans ses filiales européennes. Cette révision est déjà achevée en Allemagne, en Italie et en Espagne, où la stratégie de différenciation qui a fait ses preuves est poursuivie et les défis opérationnels renforcés par le biais du Programme 1+. En Belgique, la révision du processus de transformation est encore en cours et des informations seront communiquées en temps opportun. Hans Künzle: «Dans l'ensemble, nos perspectives sont raisonnablement optimistes pour 2014. Nous entendons exploiter notre excellente dotation en capital, l'élargissement de notre présence dans les marchés émergents et la notation ‹A-› (Excellent) avec une perspective positive attribuée par l’agence de notation A.M. Best pour dégager une croissance rentable.»

Election d’un nouveau membre au Conseil d'administration et au Nomination & Compensation Committee proposée à l'Assemblée générale par le Conseil d'administration:
 
Gabriela Maria Payer 
Dr ès lettres (Université de Zurich)
Née en 1962, Suisse

De 1993 à 2012, Gabriela Maria Payer a exercé de nombreuses fonctions de conduite au sein de UBS SA. D'abord responsable du Marketing de la banque de détail, elle a ensuite dirigé la réorganisation de la Région Suisse et de ses canaux de distribution, mis sur pied l'e-banking pour la banque et pris la tête de la formation et du développement du personnel à l’échelle mondiale en 2004. En 2005, elle devint Head Human Resources pour le Global Wealth Management & Business Banking et créa en 2009, l’UBS Business University dont elle était responsable pour l’ensemble de la banque. Depuis 2012, elle est responsable de la formation et membre du Comité de direction du Swiss Finance Institute. Elle dirige également la société de conseil PAYERPARTNER pour le développement stratégique des entreprises. Elle est en outre membre du comité consultatif de la CEO Positions AG et de la MakingScienceNews AG.

Le rapport de gestion 2013 est disponible sous:
www.nationalesuisse.com/annualreport
 

Bref portrait 
Nationale Suisse est un groupe d’assurances suisse indépendant et novateur qui opère sur le plan international et propose des solutions attrayantes en matière de risque et de prévoyance dans les segments vie et non-vie ainsi que – de plus en plus souvent – des solutions sur mesure dans les specialty lines. Les primes brutes consolidées s’élèvent à 1,5 milliards de francs suisses (en 2013). Le groupe comprend la société mère et une vingtaine de filiales et succursales en Suisse, en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Belgique, au Liechtenstein, en Turquie, en Asie et en Amérique latine, qui offrent chacune des lignes de produits d’assurance ciblées. Le siège de la Compagnie d’Assurances Nationale Suisse SA est à Bâle. L’action de la compagnie est cotée à la SIX Swiss Exchange (NATN). Au 31 décembre 2013, le groupe employait 1 918 collaboratrices et collaborateurs (postes à temps complet).

Vos contacts

Remo Meier Nationale Suisse
Investor Relations Steinengraben 41
Tél. +41 61 275 22 45 4003 Bâle
Fax +41 61 275 22 21 Suisse
remo.meier@nationalesuisse.com www.nationalesuisse.com/investor-relations
   
Christina Hartmann Nationale Suisse
Media Relations Steinengraben 41
Tél. +41 61 275 23 40 4003 Bâle
Fax +41 61 275 22 21 Suisse
christina.hartmann@nationalesuisse.com       www.nationalesuisse.com/media-relations
   
Dates à retenir
 
Publication du rapport annuel 2013 26.03.2014
Conférence de presse sur le bilan,
Widder Hotel, Zurich
26.03.2014
Conférence à l'intention des analystes
financiers, Widder Hotel, Zurich 
26.03.2014
Assemblée générale, Bâle 19.05.2014
Publication du rapport semestriel 03.09.2014

Mention légale et clause de non-responsabilité

Ce communiqué de presse vise à informer le public de certains événements ou développements relatifs à la marche des affaires de la compagnie. Les informations qu'il contient ne constituent ni une publicité, ni une offre, ni une recommandation pour engager une transaction avec des papiers-valeurs ou d'autres produits de Nationale Suisse ou pour conclure un quelconque acte juridique. Ce communiqué peut contenir des déclarations prospectives. Même si celles-ci reflètent le point de vue et les attentes de Nationale Suisse, des risques, des incertitudes, ainsi que d'autres facteurs importants peuvent influer sur l’évolution et les résultats réels, de sorte que ceux-ci peuvent s'écarter de manière considérable des attentes de Nationale Suisse. En outre, Nationale Suisse signale explicitement que les informations contenues dans ce communiqué sont par nature sélectives. Nationale Suisse ne donne aucune assurance, ni n'assume aucune garantie, explicite ou implicite, quant à la pertinence et à l'exhaustivité des informations et des prévisions publiées ici. Ni Nationale Suisse, ni ses organes, ni ses cadres ne sauraient répondre de dommages ou de pertes résultant directement ou indirectement de l'utilisation des informations publiées dans ce communiqué. Sous réserve du droit impératif applicable, Nationale Suisse n’est aucunement tenue de mettre à jour ou de modifier ses déclarations prospectives du fait de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour d'autres raisons.

Des informations actualisées peuvent être téléchargées via notre site Internet www.nationalesuisse.com. Celui-ci peut contenir de plus amples informations et prévisions sur la marche des affaires de Nationale Suisse.

 

Download
Communiqué de presse

 

Vers l'aperçu

Médias

Cédric Kleinklaus
Steinengraben 41
4003 Bâle
Tél. +41 61 275 27 63
Fax  +41 61 275 22 21
Courriel

Christina Hartmann
Steinengraben 41
4003 Bâle
Tél. +41 61 275 23 40
Fax  +41 61 275 22 21
Courriel

 

Vous avez le choix entre plusieurs conseillers. Sélectionnez-en un.